Concours CPIP

Forum des conseillers pénitentaires d'insertion et probation. (candidats, élèves-stagiaires, titulaires)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Ecrits 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sardouk



Nombre de messages : 8
Age : 44
Date d'inscription : 18/12/2012

MessageSujet: concours interne de cip    Mer 16 Jan 2013, 20:24

Bonjour,
Je viens de passer l'épreuve sur la note administrative. c'est rendu une copie minable. Le sujet portait sur le dispositif de programmes de prévention de la récidive. Le nombe de postes ouverts n'est pas énorme. Je crois qu 'il s'agit de 63.
Revenir en haut Aller en bas
rommalc



Nombre de messages : 239
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Jeu 17 Jan 2013, 00:00

Ulysse a écrit:
Je suis du groupe 4 et je traînais beaucoup avec le groupe 3 !

T'étais du groupe 4 ulysse???
Revenir en haut Aller en bas
rommalc



Nombre de messages : 239
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Jeu 17 Jan 2013, 00:06

lilou a écrit:
Ulysse a écrit:
Je suis du groupe 4 et je traînais beaucoup avec le groupe 3 !
groupe 4? je croyais groupe 3 justement

Il ne se rappelle meme plus son groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse



Nombre de messages : 341
Age : 36
Localisation : Dans la 4e Dimension.
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Jeu 17 Jan 2013, 00:41


Enap loin des yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Jeu 17 Jan 2013, 19:02

Vous avez fait un plan de sociologue sur l'éducation, le titre de vos I et II collent au sujet mais le contenu des A et B de vos deux parties son certes bien fournies mais, sauf erreur de ma part ça répond pas à la commande du sujet (plaisir ou absence de plaisir lié à l'éducation, je pense que vous avez oublié de parler du thème essentiel le plaisir ou l'absence de plaisir sous le prisme de l'éducation). C'est ce que je pense, j'en suis restée à la problématique du sujet, l'éducation n'était que le prétexte pour parler du plaisir ou de son absence.

efneuf a écrit:
Bonjour à tous,

Passage dans les DOM (Ile de la Réunion).

62 inscrits pour 26 présents. Je n'ai pas été très inspiré cette année.

Je mets quand même mon plan.

Introduction:
Citation
Définition de l'éducation, étymologie (construire hors de) cad "fabriquer un être social", connaissant les règles et les normes permettant la vie en société.
Socialisation (distinction socialisation primaire et socialisation secondaire).
Augmentation de la délinquance juvénile, enfant roi etc pour l'actualité du problème.

L'éducation peut être une source de plaisir (si elle est réussie) :

A - la transmission de normes et d'un patrimoine

- inculquer des normes et des valeurs afin que la personne puisse s'intégrer dans la société (le social entre dans la personne et la personne entre dans le social).

- une éducation ou il y a indéniablement une reproduction sociale (Bourdieu)

- une transmission de patrimoine (notamment culturel)

- une éducation qui permet de voir l'évolution d e l'enfant à un adulte responsable (une personne insérée dans la société)

B- Une éducation facilitée et favorisée par l'Etat

- Politique familiale française

- nombre de naissance en France : 820 000 et 2 enfants par femmes
- comparaison avec la natalité très faible constatée en Allemagne (solde démographique bas)
- politique familiale après la seconde guerre mondiale
- augmentation du nombre de place en creches
- formation et recrutement massif d'assistantes maternelles
- la PAJE versée par la CAF (Allocation jeunes enfant, allocation rentrée scolaire, aide pour recruter une assistante maternelle)
- les allocations familiales
- les aides au logement (rôle du département: APL, FSL, ALS etc)
- les centres aérés

II- Une éducation "non réussie" source de déplaisir

A - Le relais étatique

Je démontre qu'une éducation "non réussie" peut aboutir à des jeunes qui tombent dans la délinquance, et que l'Etat est un relais pour corriger l'éducation défaillante.

- augmentation de la délinquance junévile: données chiffrées
- relais de l'Etat et des collectivités locales
- Loi du 5 mars 2007: maire pivot de la prévention de la délinquance
- CLSPD
- Conseil des droits et devoirs des familles
- Contrat de responsabilité parentale
- Pouvoirs de police du maire, notamment pour veiller à l'ordre public: tranquillité publique
- Mise en place d'adultes relais, d'éducateurs de rue, de correspondants de nuit etc.


B- Le découragement perfectible de l'Ecole en matière d'éducation

- rôle 1er de l'école: l'instruction mais souvent supplantée par l’éducation
- bouleversement de la pyramide familiale: du père en haut on retrouve l'enfant au sommet (enfant roi)
- crise de l'autorité
- perte d'appétence pour le métier de PE (au delà de la Masterisation)
- 980 postes non fournis, recours de plus en plus souvent aux contractuels
- consommateurs d'antidépresseurs
- filmographie qui montre la difficulté liée au manque d'éducation: entre les murs et la journée de la jupe avec Isabelle ADJANI.


Conclusion.

Pas forcément très content, j’espère ne pas être hors sujet.

Vos avis?
[i][u]
Revenir en haut Aller en bas
Alexo



Nombre de messages : 13
Age : 27
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Jeu 17 Jan 2013, 21:51

Je suis d'accord quant au fait que la notion de plaisir était importante à traiter mais l'intitulé de l'épreuve est bien " Épreuve de rédaction d'une composition portant sur un sujet d'ordre général relatif à l'évolution politique, économique, et sociale de la France contemporaine" alors comment aborder la thématique de l'éducation & du plaisir /déplaisir sans "problématiser" par rapport à des problèmes sociétaux contemporains ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Jeu 17 Jan 2013, 23:49

Ce type de sujet qui combine deux notions ou plus est donné pour voir si le candidat respecte la commande, si vous respectez pas la commande c'est hors sujet selon moi.
Ex: l'éducation par le jeu procure du plaisir ; l'éducation par le sport procure du plaisir ; à contrario l'éducation à coup de règle en fer et de récriminations entraînent de la frustration...etc...etc. Mais le plan de notre ami est un plan hors sujet pour moi même s'il est maquillé en I et II avec le mot plaisir ou déplaisir. C'est bien de montrer qu'on maîtrise Bourdieu, les grands principes éducatifs...(ils cherchent pas des doctorants en sociologie mais des cadre B qui sachent travailler sur instructions le cas échéant) mais c'était pas la commande, la commande était très claire.


Alexo a écrit:
Je suis d'accord quant au fait que la notion de plaisir était importante à traiter mais l'intitulé de l'épreuve est bien " Épreuve de rédaction d'une composition portant sur un sujet d'ordre général relatif à l'évolution politique, économique, et sociale de la France contemporaine" alors comment aborder la thématique de l'éducation & du plaisir /déplaisir sans "problématiser" par rapport à des problèmes sociétaux contemporains ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 00:35

Sauf qu'en situation réelle, t'as (enfin je pense) un peu plus que 4 heure pour répondre à ta commande...
Franchement ça sert (plus) à rien d'se prendre la tête;

On voit tous plus clair une fois que les épreuves sont terminées et moi aussi j'me suis dis "mince mon plan est pourri, j'aurais dû faire ci ou ça"...
Même si il y des critères de correction objectifs (enfin j’espère...), a mon avis, le ou les plans proposés valent surtout la note que le correcteur aura envie d'te mettre au moment ou y liras ta copie et Alexo peut très bien avoir 18 comme il peut avoir 2...c'est le jeu du concours administratif...

Fin bon c'est mon avis, wait and see, ça passe ou ça passe pas, t'as d'la chance ou t'en as pas, t'es la première copie que le correcteur corrige ou la 150 ème (mdr) pierre qui roule n'amasse pas mousse, qui chasse deux lièvres à la fois n'en prend aucun et ...heu...mince j'suis hors sujet là arrrgh non ne me grondez pas

Allez bonne soirée.
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse



Nombre de messages : 341
Age : 36
Localisation : Dans la 4e Dimension.
Date d'inscription : 15/08/2005

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 00:53


Pour l'expérience que j'ai de ce concours, je pense que les correcteurs recherche rien de particulier si ce n'est de voir comment les candidats raisonnent... Et donc je pense qu'il y a 42 millions de manières différentes de traiter le sujet... Et je choisis pas 42 au hasard

Braggg à raison... Vous vous torturez les méninges...
Y a plus qu'à attendre !

Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 06:42

On verra bien. Je ne pense pas non plus qu'il y ait une façon de traiter le sujet ou un plan type, c'est la façon d'emmener le sujet. J'ai essayé de rattacher le plus possible aux politiques publiques, on Verra si ça passe.
Revenir en haut Aller en bas
lilou
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3140
Age : 33
Localisation : Close, so close !
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 09:58

Justiciable: tu interviens en quelle qualité exactement sur ce forum?

_________________
Multiiiiipaaaaass
Revenir en haut Aller en bas
sashai



Nombre de messages : 567
Age : 37
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 11:48

lilou a écrit:
moi j'trouve ça bien sashai sur le papier!

euh, merci Lilou pour ton indulgence!
tu veux pas devenir correctrice l'année prochaine pour être aussi sympa avec ma prochaine copie???

parce que plus le temps passe, plus je me dis que mon travail est tout pourri
Je pense que je n'ai pas assez démontré qu'il fallait éduquer dans le plaisir pour que ce soit une réussite : c'est bien simple, même moi je n'ai pas été convaincue par ma première partie Rolling Eyes
J'aime bien le plan de Elise2410 (parce que je retrouve des éléments de mon devoir! lol! mais celui d'Elise est bien plus fourni)

Quant à la note de synthèse, je viens enfin de comprendre comment j'aurais du articuler mes parties et conclusion, ma copie, c'est un beau bazar!!
je ne pense pas que j'aurai la moyenne.

Et pour les correcteurs, je ne sais pas qui ils sont mais pour noter, j'imagine qu'il y a des grilles de correction avec des notions importantes à retrouver :
soit ils les retrouvent dans une copie et c'est tout bon ou alors y'a un élément dans ta copie qui ne fait pas partie de cette grille et c'est le hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
illusi0n
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 920
Age : 28
Localisation : Away from Bastia
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 12:31

justiciable tu devrais nuancer tes propos, nous ne sommes pas dans la tête des correcteurs et aprés tout, tout est tellement subjectif qu'il parait difficile de pouvoir affirmer à telle ou telle personne que son travail n'est pas celui attendu ...

Maintenant l'heure est à la décompression en attendant les résultats!
Revenir en haut Aller en bas
daudey



Nombre de messages : 1547
Age : 27
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 15:04

Les correcteurs sont des personnes du terain qui se sont proposées pour corriger vos copies.
De fait, une copie peut être interessante dans tous les cas si elle invite à une réflexion construite, bien structurée et pertinente.

Enfin, ce n'est que mon humble avis...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: mon plan   Ven 18 Jan 2013, 15:32

I/ l'éducation est un plaisir

A- pour l'"éducateur"

l'"éducateur": parents, l'instituteur, l'éducateur de foyer ASE ect.

* partage
* constate l'évolution personnelle de l'éduqué
* se sent utile
* transmission d'un héritage, de valeurs ...
* il peut recevoir de la gratitude, de la reconnaissance

B- pour l'"éduqué"

* se sent accompagné
* c'est un partage
* se sent écouté, épaulé, existé et guidé
* l'éducateur devient un modèle, c'est son repère

conclusion de la 1ère partie : l'éducation qu'elle soit par le sport, par l'école, par la culture doit être fait dans le respect et le partage pour qu'elle soit efficace. cela s'appelle l'art d'éduquer. le plaisir est essentiel à une bonne éducation mais est-ce réaliste de considérer l'éducation comme un plaisir sans faille? (II).

II/ l'éducation face aux obstacles: un parcours douloureux?

A- faire face à soi-même

* faire face à sa propre enfance (un père qui a peur de punir car cela lui renvoie à son père violent par exemple)
* faire face à ses contradictions
* les conflits avec l'autre parent
* "ne fais pas ce que je fais mais fais ce que je dis"
* la punition élément important de l'éducation

B- faire face à l'autre

* la rébellion: inévitable et essentielle dans la construction personnelle (l'adolescence)
* période de conflit
* replis sur lui-même
* dialogue rompu
* violence

conclusion: il est réaliste de concevoir l'éducation comme un plaisir, il est même préférable mais c'est avant tout un parcours humain rempli d'étapes, de défis, de doute, de remise en cause et d'alternance entre moments de conflits et moments de partage, de plaisir. enfin, n'est-il pas utopique de concevoir l'éducation sans la sanction?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Ven 18 Jan 2013, 15:33

qu'en pensez-vous s'il vous plait. merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
drownedboy



Nombre de messages : 74
Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 15:44

Je trouve ton plan intéressant rebecca! Je trouve tes parties simples et claires qui permettent une approche du sujet sous un angle intéressant (education active et passive entre autres)
Perso, j'ai à un moment donné choisi de nuancer la notion de plaisir en disant qu'on a l'habitude de penser le plaisir comme un moment de joie alors que le fondement philosophique du plaisir est de ne pas ressentir de douleur.
Ma copie n'est pas ultra philosophique mais il m'a semblé important de montrer que le plaisir n'est pas un concept pré-établi.
Enfin bref, j'en sais trop rien...

Selon moi, les correcteurs veulent surtout voir comment les candidats développent leur réflexion, s'ils savent réiger correctement et si leur pensée est pertinente. NO STRESS.
Revenir en haut Aller en bas
drownedboy



Nombre de messages : 74
Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 15:46

C'est marrant, tu as envisagé la notion de sanction dans ta conclusion. Moi j'ai terminé avec la notion d'effort et la sociabilité qu'elle entraine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Ven 18 Jan 2013, 15:56

merci d'avoir pris le temps de lire mon plan et de donner un avis. j'ai remarqué que mon plan était très simpliste comparé à d'autres. ça fait peur de voir les plans des autres lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Ven 18 Jan 2013, 15:57

ps: j'adore ton no stress à la fin. car j'étais en train de stresser en lisant ton avis !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
drownedboy



Nombre de messages : 74
Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 15:59

Ah non mais moi mon plan est encore plus simpliste que le tien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: re   Ven 18 Jan 2013, 16:10

je t'ai envoyé un mp

tu peux m'envoyé ton plan par mp ou ici (comme tu veux)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 18:42

Sujet personnel, quasi philosophique, assez loin de la situation politique sociale ou économique de la France contemporaine mais bon...

Est-il utopique de concevoir l'éducation comme un plaisir?

Quel intérêt aurait-on à inclure le plaisir dans le processus éducatif? Peut-on apprendre sans contraintes? Dans quelle mesure intervient le plaisir et quel est le rôle de l'éducateur?

I- Une utopie partiellement réalisée

a) Les bouleversements de la fin du XXème
-mai 68/fin du mythe de l'apprentissage "à la dure"
-l'éducation tend de + en + vers le plaisir (jeux éducatifs, méthode montessori,...)

b) Le plaisir comme moteur de l'éducation
-base de l'éduc.: le plaisir d'apprendre
-de meilleurs résultats éducatifs avec le plaisir

II- L'éducation ne peut cependant se résumer au plaisir

a) Des contraintes structurantes
-horaires, respect des consignes,...
-apprentissage de la future vie d'adulte

b) Eduquer n'est pas divertir
- le plaisir n'est pas une fin
- mettre en avant les efforts et les difficultés à surmonter

III- L'essentiel rôle de l'éducateur

a) Valoriser contraintes et satisfactions
- le plaisir d'éduquer et d'apprendre la complexité du réel
- plaisir dans la liberté mais cadre à respecter

b) L'émancipation, clé de voûte de l'éducation
- doit se faire par le plaisir mais ne peut s'y limiter
- l'éducateur doit permettre à l'apprenant de trouver l'équilibre

Le plaisir dans l'éducation: une utopie vers laquelle on tend à juste titre mais qui doit néanmoins rester une utopie. L'image de l'éducation et sa réalité étaient à changer, le rôle des éducateurs en est d'autant plus important de nos jours.

De quoi se prendre la tête en tout cas mais sujet assez intéressant somme toute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 23:01

en lisant tous vos plans je me rend compte qu'il y avait tellement de possibilités d'approche qu'il est difficile de faire des pronostics, il est probable qu'on soit noté sur la qualité de nos arguments plutot que sur l'angle d'attaque (philo, socio..)

ma problematique : j'ai retourner la question, l'éducation est elle une charge aujourd'hui pour les éducateurs, parents et enseignants, comme pour les éduqués ?

I Vers une crise du système éducatif francais

A) Historiquement une éducation méritoire et valorisante

B) La crise du système dans nos sociétés modernes

II La nécessité d'agir à l'école et à la maison

A) Adapter l'école aux mutations de la société

B) Agir pour soutenir la parentalité

cl : oui c'est une utopie, mais si c'était vrai il y a qq dizaines d'années.
Désillusion des éducateurs, attirance des éduqués pour les contre société, perte du vivre ensemble.
Nécessité de donner des outils aux parents et aux enseignants pour remédier au problème, de s'édapter aux sociétés modernes
Revenir en haut Aller en bas
drownedboy



Nombre de messages : 74
Age : 31
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Ven 18 Jan 2013, 23:03

Quand je pense que j'ai parlé d'Épicure pour nuancer la définition qu'on a du plaisir. Vachement contemporain le mec...
Mais bon, comme il dit que le plaisir est absence de souffrance et non pas un moment de joie en particulier, j'en ai profité pour avancer l'idée qu'une éducation par le plaisir pouvait être une éducation qui n'est pas considérée comme une entrave.

B.R.E.F
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrits 2013   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrits 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» CRPE 2012-2013
» 5€ pour valider son inscription CRPE 2013
» écrits juin 2013 forprof ?
» Capes externe anglais session 2013
» CAPLP LETTRES HISTOIRE ECRIT JUIN 2013

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Concours CPIP :: 2005-2014 :: 2013-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: